French English Galician German Irish Spanish

 

Redadeg 2016 bzh




hier loig jade jerald ar gov et les responsables de la 2229941

Hier, Loig Jadé, Jerald Ar Gov et les responsables de la Redadeg ont annoncé les noms des villes retenues aux élus et animateurs du bagad Roñsed-Mor de Locoal-Mendon et à Corinne Rotach, qui porte le projet de Saint-Herblain.

 

Quimper, Quimperlé et Plouguerneau ne seront pas ville de départ ou d'arrivée de la Redadeg 2016.
C'est de Saint-Herblain, près de Nantes, que la course pour la langue bretonne partira.
Elle arrivera dans le Morbihan, à Locoal-Mendon. Cap sur la Loire-Atlantique et le Morbihan pour le départ et l'arrivée de la Redadeg 2016 : la course en relais biennale pour la langue bretonne s'élancera le 30 avril, de Saint-Herblain (44), pour rejoindre, après une boucle de 1.500 à 1.600 km dans les cinq départements de la Bretagne historique, Locoal-Mendon (56), dans le cadre du trophée Roñsed-Mor.

L'annonce en a été faite, hier. « Le choix parmi les six villes candidates a été difficile », assuraient Loig Jadé et Jerald Ar Gov. Plouguerneau, Quimper et Quimperlé avaient aussi présenté de solides arguments. Au final, Saint-Herblain-Nantes a coiffé ses challengers au poteau autant par son marqueur « politique » pour une Bretagne à cinq départements - même si l'argument ne figurait pas au dossier - que par la dynamique de métropole autour de Yezhoù-ha-Sevenadur et de son futur centre culturel. Les villes non retenues seront sur le parcours La dynamique locale a prévalu aussi pour Locoal-Mendon, le petit poucet morbihannais connu pour son bagad, face à Quimper ou Quimperlé : « Le fait que la candidature soit portée par un bagad nous a intéressé car la langue bretonne n'est pas forcément très présente au sein des bagadoù et des cercles.

Or, comme disait Per-Jakez-Helias : "La langue est le pilier fondamental de toute culture" ». Et dans le monde de la musique bretonne, le bagad Roñsed-Mor fait aussi figure de modèle par son nombre important de musiciens bretonnants. À Locoal-Mendon, l'arrivée se fera dans le cadre de la grande fête de la musique, du chant et de la danse bretonne qu'est le trophée Roñsed-Mor.
La Redadeg n'en oubliera pas pour autant les autres villes dont la candidature n'a pas été retenue. Elles seront inscrites, avec également Lannion (22), sur le parcours avec un positionnement particulier pour mettre en valeur leur participation.


Logo Le Telegramme  Article paru le 22/01/2015

 

La Prestation du quatuor du bagadig  qui finit 2 ème du concours.

Prestation du quatuor du Bagad  qui finit 3ème du concours cat A.

le quatuor koureki en repetition dimanche apres midi a 2186147 573x405

Formé au sein du pupitre des cornemuses du bagad Roñsed-Mor, le quatuor Koureki s'était illustré ces dernières années par son exploration et son adaptation du répertoire traditionnel bulgare présenté en concours aux Journées de la cornemuse de Quimper. Cette année, le quatuor bulgare prend ses quartiers au soleil de la Galice et des Asturies avec une suite reprenant plusieurs des tubes et traditionnels de ces deux nations celtes. En vue du 29e concours qui aura lieu samedi au théâtre Max-Jacob à Quimper, Gwenael Dage, l'ancien penn-soner du bagad, est revenu spécialement d'Angleterre pour répéter avec ses trois compères, Maellig Mollo, Glenn-Tudy Gouello et Romain Toulliou. Le quatuor Koureki sera en répétition, dimanche après-midi à Emeraude, en vue du concours des cornemuses de Quimper.


 Article paru le 16/12/2014


Les batteurs du bagad Roñsed-Mor, vendredi, avec John Moneagle, avant le concours de Pontivy où ils ont conservé leur titre de champions de Bretagne.  © Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/locoal-mendon/bagad-triomphe-des-batteurs-a-pontivy-10-11-2014-10419036.php

Les batteurs du bagad Roñsed-Mor, vendredi, avec John Moneagle, avant le concours de Pontivy où ils ont conservé leur titre de champions de Bretagne.

 


Le bagad Roñsed-Mor est un des grands gagnants des Gouelioù de Pontivy, samedi, avec plusieurs titres majeurs dont celui de champion de Bretagne de batteur soliste retrouvé par Anaël Tanguy. Mais l'événement a aussi donné lieu à une rencontre, vendredi, en marge des répétitions. Ainsi, les batteurs ont-ils reçu, amicalement, le batteur écossais John Moneagle, venu en Bretagne comme juge solistes pour ces concours.

« Une vraie légende internationale »

On se connaît quelques années, c'est une vraie légende internationale de la batterie, il a un palmarès impressionnant comme drummer et leader, il a été leader, entre-autres, du Vale of Atholl Pipe Band's, et il se consacre aujourd'hui à la formation », rapportait Iwan Kalvez, penn-batteur. « Je l'avais entendu il y 30 ans, il m'avait impressionné : je n'imaginais qu'il était possible de jouer comme il le faisait, c'est un maître ! », ajoutait Daniel Millarec, batteur. Parmi les batteurs participants à la rencontre : Anaël Tanguy, de retour des championnats du monde à Glasgow où il a réussi la performance de terminer 4e de sa poule et de monter jusqu'en demi-finale. « C'est très rare de parvenir à ce niveau sur une première participation », saluait Iwan Kalvez. Samedi à Pontivy, Anaël Tanguy a retrouvé le titre de champion de Bretagne qu'il avait déjà remporté en 2012. L'ensemble batterie du bagad a aussi conservé son titre de champion de Bretagne. Côté sonneurs, en solistes, le jeune piper Loeiz Guillo a terminé deuxième (moins de 15 ans), et en open, sur les répertoires breton, écossais et irlandais, Maellig Mollo termine 5e.


Logo Le Telegramme  Article paru le 10/11/2014

 

facebkgoogletwtter

Partenaires

Agenda


 

 Redadeg 2016 bzh

Visites Today 19 | Yesterday 11 | Week 30 | Month 457
VCNT - Visitorcounter